La pression artérielle et votre cerveau


maladie et handicap

L’hypertension artérielle (HTA) peut avoir un impact sur votre cerveau aussi bien que sur votre cœur. Mais ces 5 étapes peuvent vous aider à réduire votre tension artérielle et à protéger votre santé.

Avant-bras d'un homme posé sur une table vitrée, brassard de tensiomètre autour du bras, appareil de mesure portable à côté.

La pression artérielle et le lien entre le cœur et la tête

Il y a une raison pour laquelle votre tension artérielle est prise chaque fois que vous vous rendez dans un cabinet médical ou un hôpital, quelle que soit la plainte qui vous y a amené. L’hypertension artérielle est surnommée à juste titre « le tueur silencieux ». Elle ne s’accompagne souvent d’aucun symptôme ou signe avant-coureur, mais elle peut augmenter considérablement le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral. Plus le chiffre est élevé, plus votre cœur doit travailler dur pour pomper le sang dans votre corps et plus il est probable que le muscle cardiaque soit endommagé. Cependant, comme toutes les parties de votre corps dépendent de la circulation, l’hypertension artérielle n’a pas seulement un impact sur votre cœur. Si le sang ne circule pas facilement, il peut endommager vos artères ainsi que des organes vitaux comme les reins, les yeux et le cerveau.

Il a été démontré que la pression artérielle élevée (ou « hypertension ») endommage les petits vaisseaux sanguins dans les parties du cerveau responsables de la cognition et de la mémoire, ce qui augmente considérablement le risque de développer la maladie d’Alzheimer ou une autre démence. Le diagnostic de maladie cardiovasculaire peut également avoir des répercussions sur le plan émotionnel, en affectant vos perspectives et en vous rendant plus vulnérable à l’anxiété et à la dépression. Et tout comme la pression artérielle peut avoir un impact sur votre humeur, l’inverse peut également être vrai :

  • Le stress peut augmenter la production par l’organisme d’hormones telles que l’adrénaline et le cortisol, ce qui a pour effet d’augmenter la pression artérielle.
  • L’automédication de votre humeur par l’alcool, la nicotine, la malbouffe ou les drogues récréatives peut également élever votre tension artérielle.
  • Même le fait de s’isoler de sa famille et de ses amis – un symptôme courant de la dépression et de l’anxiété – peut faire augmenter votre tension artérielle et nuire à votre santé cardiovasculaire.
  • L’hypertension artérielle et les problèmes de santé mentale courants peuvent souvent être attribués, du moins en partie, aux mêmes facteurs liés à un mode de vie malsain, comme l’accablement, le stress, une mauvaise alimentation et le manque d’exercice. Changer votre mode de vie pour lutter contre l’hypertension artérielle peut contribuer à améliorer votre santé mentale – et vice versa.

Depuis que de nouvelles directives publiées en 2017 ont abaissé le seuil de ce qui doit être considéré comme une pression artérielle élevée, nous sommes de plus en plus nombreux à nous trouver à risque. En fait, près de la moitié des adultes aux États-Unis souffrent d’hypertension artérielle. Si l’hypertension est très courante, la bonne nouvelle est qu’elle est également très facile à rectifier. Dans de nombreux cas, de simples changements de mode de vie peuvent avoir un impact considérable sur vos chiffres et contribuer à protéger la santé de votre cœur et de votre cerveau.

Mesurer la pression artérielle

La pression artérielle est mesurée en millimètres de mercure (mm Hg) – un vestige des traditionnels manomètres à mercure utilisés par l’industrie médicale – et comporte deux composantes :

  1. Le chiffre le plus élevé, ou pression artérielle systoliqueest mesurée lorsque votre cœur pompe le sang dans vos artères.
  2. Le chiffre le plus bas, ou pression artérielle diastoliqueest mesurée lorsque votre cœur se détend entre deux battements.

Le chiffre systolique est enregistré en premier, la tension artérielle idéale étant inférieure à 120/80 (exprimée par « 120 sur 80 »). L’American Heart Association et l’American College of Cardiology définissent la pression artérielle élevée, ou hypertension, comme étant égale ou supérieure à 130/80 (une valeur systolique d’au moins 130 mm Hg ou une valeur diastolique d’au moins 80 mm Hg, ou les deux).

Tableau de la pression artérielle de l'AHA/ASA

Surveiller vos chiffres

Votre tension artérielle fluctue tout au long de la journée, avec de nombreux hauts et bas. Elle augmente généralement si vous faites de l’exercice ou si vous êtes en retard à une réunion, par exemple, et diminue lorsque vous dormez ou que vous vous détendez avec vos proches. Étant donné que la pression artérielle peut varier de façon importante, si vous avez reçu un diagnostic d’hypertension, vous pouvez surveiller votre pression artérielle à domicile.

Choisir un tensiomètre à domicile qui s’enroule autour de votre bras. Ils ont tendance à être plus précis que ceux qui fonctionnent sur votre poignet ou votre doigt.

Ne buvez pas de caféine et ne fumez pas pendant au moins 30 minutes avant de mesurer votre tension artérielle. Asseyez-vous tranquillement sur une chaise pendant quelques minutes avant la mesure, puis assurez-vous que votre bras est soutenu et que votre coude est à peu près au niveau du cœur pendant que vous effectuez le test.

De petits changements peuvent faire une grande différence. Selon une étude de Harvard, l’hypertension peut augmenter le risque d’AVC de 220 %. En revanche, une réduction de la pression artérielle systolique de 10 mm Hg peut réduire le risque d’AVC de 44 %.

Si vous avez une pression artérielle basse …

L’hypotension est un problème beaucoup moins courant que l’hypertension, mais elle peut néanmoins avoir un impact important sur le flux sanguin vers le cerveau et augmenter le risque de choc, d’accident vasculaire cérébral, de crise cardiaque et d’insuffisance rénale.

Il n’y a pas de lecture spécifique qui détermine quand la pression sanguine est trop basse. Les médecins se basent plutôt sur la présence de symptômes tels que des étourdissements, des évanouissements, une vision trouble et une instabilité en position debout pour diagnostiquer l’hypotension.

Si vous présentez de tels symptômes, votre médecin recherchera des causes sous-jacentes telles que des effets secondaires de médicaments, des carences nutritionnelles ou un problème cardiaque. En dehors d’un régime pauvre en sodium, bon nombre des changements de mode de vie utilisés pour traiter l’hypertension artérielle peuvent également être efficaces pour gérer l’hypotension.

Causes de l’hypertension artérielle

Il n’y a pas de cause unique à l’hypertension artérielle, mais plutôt de nombreux facteurs qui y contribuent. Certains sont hors de votre contrôle, comme l’âge, la race, le sexe et les antécédents familiaux. La pression artérielle a tendance à augmenter à partir de 70 ans, touche plus de femmes que d’hommes âgés de plus de 55 ans et est plus fréquente chez les Afro-Américains que chez les Caucasiens, peut-être en raison d’une sensibilité génétique au sel.

De nombreux autres facteurs de risque d’hypertension sont sous votre contrôle. Le surpoids, une mauvaise alimentation riche en sel, le tabagisme, la consommation excessive d’alcool et le manque d’exercice physique peuvent tous avoir un impact sur votre tension artérielle.

Il existe également des substances spécifiques qui peuvent augmenter votre tension artérielle, telles que :

  • La caféiney compris le café, le thé, les sodas et les boissons énergisantes.
  • Médicaments sur ordonnancey compris certains médicaments utilisés pour traiter le TDAH, les pilules contraceptives, les corticostéroïdes, les antipsychotiques atypiques, les IMAO et les IRSN utilisés pour traiter la dépression, et certains médicaments contre le cancer.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’aspirine et l’ibuprofène (Motrin, Advil).
  • Médicaments contre la toux et le rhume contenant un décongestionnant ou des AINS.
  • Suppléments à base de plantestels que l’éphédra et la yohimbine.
  • Les drogues récréativescomme la cocaïne et la méthamphétamine.
  • Réglisse présente dans certains bonbons et chewing-gums.

5 étapes pour faire baisser votre tension artérielle

La première ligne de traitement de l’hypertension artérielle consiste à modifier son mode de vie :

  1. Soyez actif
  2. Adoptez un régime alimentaire sain pour le cœur
  3. Perdre du poids
  4. Gérer le stress
  5. Arrêter de fumer

Il est également important de prendre tous les médicaments antihypertenseurs recommandés par votre médecin. Il existe de nombreux types de médicaments pour contrôler l’hypertension artérielle. Si un médicament provoque des effets secondaires désagréables, votre médecin peut vous aider à en trouver un plus adapté.

Même si votre médecin vous prescrit également des médicaments pour lutter contre l’hypertension, il est essentiel de contrôler votre poids, d’arrêter de fumer, d’améliorer votre régime alimentaire, de gérer le stress et de faire régulièrement de l’exercice pour garder votre cœur en forme et gérer votre tension artérielle à long terme.

Si vous venez d’apprendre que vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire ou si vous avez été victime d’un événement de santé grave comme un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, il se peut que vous viviez un grand bouleversement émotionnel. Il est important de vous donner le temps d’assimiler le changement de votre état de santé et d’être indulgent envers vous-même pendant que vous vous adaptez à votre nouvelle situation. Mais il est également important de savoir qu’il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour accepter votre diagnostic et reprendre le contrôle de votre santé.

Conseils pour changer son mode de vie

Si vous souffrez d’hypertension artérielle, il est facile de se sentir intimidé par les changements que vous devez faire pour améliorer votre santé. Alors que certaines personnes n’ont besoin de travailler que sur un ou deux aspects pour réduire leur tension artérielle – faire plus d’exercice ou arrêter de fumer, par exemple – la plupart d’entre nous trouvent qu’il faut améliorer nos habitudes dans au moins 3 ou 4 domaines. Mais même si vous fumez, buvez beaucoup, êtes en surpoids, stressé, sédentaire et ne mangez que de la malbouffe et des aliments transformés, cela ne veut pas dire que vous devez vous attaquer à tout en même temps. Il peut être difficile de modifier son mode de vie à plusieurs reprises. Et lorsque nous nous sentons dépassés, il est facile de choisir de ne rien faire plutôt que de faire quelque chose.

Commencez progressivement et faites un ou deux changements pour commencer. Une fois que ces changements sont devenus des habitudes, vous pouvez en aborder un ou deux autres, et ainsi de suite. Par exemple, vous pouvez décider de commencer par arrêter de fumer – et adopter des techniques de relaxation pour vous aider à gérer le stress lié à l’arrêt du tabac – puis passer à la perte de poids ou à l’amélioration de votre alimentation.

Ne pensez plus au tout ou rien. Faire quelque chose, aussi petit soit-il, est toujours mieux que de ne rien faire. Si vous mangez des aliments sains pendant la semaine, par exemple, et que vous vous rabattez sur les plats à emporter le week-end, votre tension artérielle et votre état de santé général seront quand même meilleurs que si vous mangiez des plats à emporter tous les jours.

Fixez des objectifs spécifiques. Plus votre objectif est précis, plus il est facile à respecter. Par exemple, au lieu de dire « Je vais manger plus sainement et faire plus d’exercice », essayez « Je vais ajouter deux portions de légumes à mon repas du soir et marcher pendant 30 minutes à l’heure du déjeuner ».

Faites un plan. Soyez aussi précis dans vos plans que vous l’êtes dans vos objectifs. Si votre objectif est de faire de l’exercice, quand le ferez-vous ? Si vous ne pouvez pas trouver un créneau de 30 minutes dans votre journée, prévoyez plutôt deux séances de 15 minutes. Si votre objectif est de perdre du poids, prévoyez un plan pour faire face aux fringales ou gérer votre stress quotidien sans vous tourner vers la nourriture.

Le changement est un processus. La modification de vos habitudes et de votre mode de vie se fait généralement par étapes plutôt que d’un seul coup. Soyez patient avec vous-même et concentrez-vous sur vos objectifs à long terme, même les jours où vous vous sentez dégonflé.

Préparez-vous aux rechutes et aux revers. Personne n’y arrive tout le temps. Nous trichons tous sur nos régimes de temps en temps, nous sautons une séance d’entraînement ou nous reprenons des habitudes malsaines de temps en temps. Ne vous culpabilisez pas. Au contraire, transformez la rechute en rebondissement en apprenant de votre erreur. Identifiez ce qui vous a empêché de changer votre mode de vie et élaborez un nouveau plan.

Faire des changements si vous êtes anxieux ou dépressif

Si votre hypertension artérielle s’accompagne d’un problème de santé mentale tel que la dépression ou l’anxiété, il peut être encore plus difficile de trouver l’énergie et la motivation nécessaires pour apporter les changements nécessaires à votre mode de vie. Le simple fait de penser à faire de l’exercice ou à préparer un repas sain, par exemple, peut sembler insurmontable. Mais en concentrant tous vos efforts sur un seul petit changement à la fois, vous découvrirez que vous êtes capable de bien plus que vous ne le pensiez.

Faites le premier pas. Cela peut être aussi simple que de faire une promenade, de télécharger une application de méditation ou d’acheter des patchs à la nicotine. Il faut parfois du temps pour que les changements de mode de vie se traduisent par une réduction de la pression artérielle, mais ils peuvent parfois améliorer votre humeur bien plus tôt. Faire le premier pas est toujours le plus difficile.

Se concentrer sur les petits pas. Il est facile de se laisser submerger par la vie quotidienne lorsqu’on lutte contre la dépression, l’anxiété ou un autre trouble de l’humeur. Cependant, en prenant chaque jour de petites mesures positives, vous constaterez que votre énergie et vos perspectives s’amélioreront progressivement. Une fois que vous vous sentirez plus heureux et plus positif, il vous sera plus facile d’aller de l’avant avec les changements de style de vie et de voir les résultats à la fois dans les lectures de votre tension artérielle et dans votre perspective globale et votre bien-être.

Étape 1 : Soyez actif

Comme les autres muscles de votre corps, votre cœur se renforcera si vous faites régulièrement de l’exercice. Cela signifie que votre cœur sera capable de pomper le sang dans tout votre corps de manière plus efficace. Une activité aérobique régulière peut également contribuer à améliorer votre taux de cholestérol.

Si vous avez reçu un diagnostic de maladie cardiaque ou d’un autre problème de santé grave, consultez votre médecin avant de commencer un programme d’exercice. Sinon, pour profiter des bienfaits de l’exercice sur le cœur et le cerveau, visez les objectifs suivants :

  • Au moins 150 minutes (2,5 heures) d’activité aérobique d’intensité modérée par semaine.comme la marche rapide. Cela représente 30 minutes par jour, cinq jours par semaine, réparties en tranches de 10 ou 15 minutes si c’est plus facile. Une intensité modérée signifie que vous êtes capable de faire des phrases complètes en bougeant, mais pas de chanter.
  • Ou 75 minutes d’exercices d’aérobic d’intensité vigoureuse par semaine. apporteront des avantages similaires si votre condition physique vous permet de faire plus d’exercices. Cela signifie courir pendant 15 minutes cinq jours par semaine au lieu de marcher d’un bon pas pendant 30 minutes. L’intensité vigoureuse signifie que vous êtes trop essoufflé pour parler en phrases complètes lorsque vous vous déplacez.

L’habitude de l’exercice physique

Malgré nos meilleures intentions, nous sommes nombreux à avoir du mal à nous défaire de notre mode de vie sédentaire. Mais il existe des mesures que vous pouvez prendre pour rendre l’exercice moins intimidant et plus amusant.

Commencez doucement et prenez de l’élan. Si faire de l’exercice pendant 30 minutes par jour, 5 fois par semaine, vous paraît insurmontable, fixez-vous un objectif plus modeste et augmentez-le progressivement au fur et à mesure que vous gagnez en confiance et en dynamisme.

Récompensez-vous. Une fois qu’il est devenu une habitude régulière, l’exercice vous récompensera en vous donnant plus d’énergie, un meilleur sommeil, un plus grand sentiment de bien-être et une meilleure santé cardiovasculaire. Cependant, lorsque vous débutez, offrez-vous une récompense simple pour avoir réussi une séance d’entraînement, comme un bain chaud ou votre tasse de café préférée.

Choisissez des activités que vous aimez. Vous aurez plus de chances de vous tenir à une séance d’entraînement que vous trouvez agréable. Si vous détestez la course à pied mais aimez le yoga ou la danse, par exemple, ne vous forcez pas à vous mettre sur le tapis roulant tous les jours. Choisissez des activités qui correspondent à votre style de vie, à vos capacités et à vos goûts.

Voir Comment commencer à faire de l’exercice et s’y tenir pour en savoir plus.

Les effets sur votre tension artérielle

  • 30 minutes d’exercice aérobique modéré, comme la marche, pendant cinq jours de la semaine peuvent réduire votre lecture de 4 à 11 mm Hg.

Étape 2 : Adopter un régime alimentaire sain pour le cœur

Gros plan de légumes sur une planche à découper, femme épluchant, homme hachant.

Les aliments que vous mangez peuvent avoir un impact majeur sur votre tension artérielle, sans parler de la santé de votre cœur et de votre cerveau. Cependant, plutôt que de vous concentrer sur des aliments spécifiques, ce sont vos habitudes alimentaires qui sont les plus importantes. Au lieu d’aliments transformés, de repas emballés et d’en-cas sucrés, un régime sain pour le cœur s’articule autour de « vrais » aliments naturels.

Un certain nombre de régimes différents peuvent aider à contrôler la tension artérielle, mais ils prévoient tous une réduction du sel, de l’alcool et des glucides raffinés, ainsi qu’une augmentation de la consommation de fruits et de légumes.

Le régime DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension) est un plan alimentaire spécialement conçu pour vous aider à réduire votre tension artérielle. Associé à une réduction de la teneur en sel, le régime DASH peut même être plus efficace que les médicaments pour abaisser la tension artérielle. Voir la rubrique « Obtenir plus d’aide » ci-dessous pour les ressources.

Le régime méditerranéen met l’accent sur la consommation de fruits et de légumes frais, de noix, de poisson et d’huile d’olive en grande quantité, et sur une consommation modeste de viande et de fromage. Le régime méditerranéen limite la consommation de pains raffinés, d’aliments transformés et de viande rouge, autant de facteurs qui peuvent contribuer à abaisser la tension artérielle et à prévenir les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

Limitez votre consommation d’alcool. La consommation d’une ou deux boissons alcoolisées peut entraîner une hausse temporaire de votre tension artérielle. Mais une consommation excessive sur la durée peut augmenter considérablement le risque d’hypertension, d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. La consommation d’alcool peut également interférer avec certains médicaments contre la tension artérielle.

Augmentez vos apports en potassium par l’alimentation. Le potassium peut aider votre corps à se débarrasser de l’excès de sodium et à détendre les vaisseaux sanguins, contribuant ainsi à réduire la pression artérielle. Les bananes, les oranges, les brocolis et les épinards sont tous riches en potassium.

Réduire sa consommation de sel

L’American Heart Association recommande aux adultes de ne pas consommer plus d’une cuillère à café de sel par jour. Ce chiffre peut paraître alarmant, mais il existe de nombreux moyens indolores de réduire votre consommation de sodium.

Réduisez les conserves et les aliments transformés. Une grande partie du sel que vous consommez provient des aliments en conserve ou transformés, comme les soupes, les plats préparés et la restauration rapide.

Cuisinez plus de repas à la maison. La préparation de vos propres repas vous permet de mieux contrôler votre consommation de sodium. Utilisez des ingrédients frais dans la mesure du possible et cuisinez sans sel.

Utilisez des épices comme alternatives au sel. Essayez les herbes fraîches comme le basilic, le thym ou la ciboulette, ou les épices séchées comme le piment de la Jamaïque, les feuilles de laurier ou le cumin pour parfumer votre repas sans sodium.

Substituez les versions à teneur réduite en sodium. Choisissez soigneusement vos condiments et vos aliments emballés, en recherchant les aliments étiquetés sans sodium, à faible teneur en sodium ou non salés.

Voir Conseils pour un régime alimentaire sain pour le cœur pour en savoir plus.

Les effets sur votre tension artérielle

  • Adopter le régime DASH, manger beaucoup de fruits et de légumes et réduire votre consommation de graisses malsaines peut faire baisser votre tension artérielle d’environ 11 mm Hg.
  • Une réduction de la consommation de sodium d’environ 1 000 mg par jour peut réduire votre tension artérielle de 5 à 6 mm Hg.
  • En augmentant votre consommation de potassium de 3 500 à 5 000 mg, vous pouvez réduire votre tension de 4 à 5 mm Hg.
  • Limiter votre consommation d’alcool à deux verres par jour si vous êtes un homme, ou à un verre par jour si vous êtes une femme, peut réduire votre tension artérielle d’environ 4 mm Hg.

Étape 3 : Perdre du poids

Le fait de porter un poids supplémentaire oblige votre cœur à travailler davantage pour faire circuler le sang dans votre corps, ce qui augmente votre tension artérielle. Plus vous avez de poids, plus le risque d’hypertension est élevé. La bonne nouvelle est que le fait de perdre des kilos peut avoir un impact marqué sur la pression artérielle. Perdre seulement 5 kg peut réduire votre pression artérielle systolique de 10 mm Hg.

Bien sûr, comme le savent tous ceux qui ont déjà essayé de perdre du poids, il n’y a pas de solution miracle pour perdre des kilos. Comme nos corps sont différents et que nous réagissons différemment à différents aliments, ce qui fonctionne pour une personne ne fonctionne pas forcément pour vous. Trouver la méthode de perte de poids la plus efficace peut demander du temps et de l’expérimentation avec différents aliments et différents régimes.

Il est également vrai que beaucoup d’entre nous ne mangent pas toujours simplement pour satisfaire leur faim. Nous nous tournons vers la nourriture lorsque nous sommes stressés, anxieux, ennuyés ou seuls, ce qui peut anéantir tout régime. Reconnaître les déclencheurs de votre alimentation émotionnelle et trouver des moyens plus sains de gérer le stress peut faire toute la différence pour atteindre un poids sain.

Voir Comment perdre du poids et ne pas le reprendre pour en savoir plus.

Les effets sur votre tension artérielle

  • Les effets sur la tension artérielle varient beaucoup d’une personne à l’autre en fonction de facteurs tels que le poids de départ, mais on peut s’attendre à une baisse de la tension artérielle d’environ 1 mm Hg pour chaque kilo ou deux perdus.

Étape 4 : Gérez le stress

Dans le monde trépidant d’aujourd’hui, nous sommes nombreux à nous sentir constamment épuisés et dépassés. Si le stress n’est pas toujours mauvais pour la santé, un stress persistant et chronique peut avoir des conséquences néfastes sur la tension artérielle et la santé cardiaque. Outre l’exercice et le régime alimentaire, il existe de nombreuses façons de combattre le stress et de rétablir l’équilibre entre votre corps et votre esprit.

Adoptez une pratique de relaxation. La pratique d’une technique de relaxation, comme la méditation de pleine conscience, la relaxation musculaire progressive ou la respiration profonde, peut déclencher la réponse de relaxation, un état de repos profond qui freine le stress, ralentit la respiration et le rythme cardiaque et abaisse la tension artérielle.

Parlez à un ami de confiance. Rien ne soulage plus efficacement le stress que de discuter en tête-à-tête avec un ami ou un être cher. Prenez le temps de vous rapprocher des personnes qui vous sont les plus proches.

Dormez suffisamment. Un manque de sommeil peut exacerber le stress, tout comme le stress peut rendre plus difficile l’obtention d’une bonne nuit de sommeil. Vous pouvez briser le cycle et vous assurer d’avoir un sommeil de qualité suffisant la nuit en modifiant vos habitudes de jour et en développant une routine paisible à l’heure du coucher.

Voir Gestion du stress pour en savoir plus.

Les effets sur votre tension artérielle

  • Une étude a révélé que huit semaines de pratique de techniques de relaxation ont aidé les participants à abaisser leur tension artérielle de plus de 5 mm Hg et à réduire leur consommation de médicaments.

Étape 5 : Arrêtez de fumer

La nicotine contenue dans le tabac fait que votre corps libère de l’adrénaline qui stimule votre système nerveux et oblige votre cœur à travailler plus fort pour faire circuler le sang. Cela augmente votre fréquence cardiaque et votre pression artérielle, non seulement pendant que vous fumez, fumez ou chiquez du tabac, mais aussi pendant un certain temps après. La nicotine peut également interférer avec certains médicaments contre la tension artérielle.

Bien qu’il ne soit jamais facile d’arrêter de fumer, une fois que vous aurez arrêté, votre corps bénéficiera d’une meilleure circulation presque immédiatement. Pour réussir à vous débarrasser de cette habitude, vous devrez vous attaquer à la fois à la dépendance et aux habitudes et routines qui l’accompagnent. Mais c’est possible. Avec le soutien et le plan d’arrêt appropriés, tout fumeur peut se débarrasser de sa dépendance, même si vous avez déjà essayé et échoué à plusieurs reprises.

Voir Comment arrêter de fumer pour en savoir plus.

Les effets sur votre tension artérielle

  • L’abandon de cette habitude peut réduire votre tension artérielle systolique de 2 à 8 mm Hg, selon les estimations.

Auteurs : Lawrence Robinson et Melinda Smith, M.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *